Les médecines alternatives et complémentaires

Dernière mise à jour : 21 juin

Les médecines douces, séduisent de plus en plus les français.



medecines-douces-et-holistiques
Les bienfaits de la médecine alternative et complémentaire

Dans le monde actuel où nous vivons, nous asphyxions notre organisme avec toutes sortes de produits chimiques, que nous retrouvons, aussi bien, dans la nourriture, les produits de beauté, mais également dans les médicaments ! Ce qui est censé nous guérir nous apporte finalement des effets secondaires !


Fort heureusement, nous pouvons parfois les éviter en choisissant de nous soigner sans molécules chimiques pour retrouver naturellement notre bien-être en ayant recours aux médecines alternatives.


La France recense, aujourd’hui, plus de 300 médecines alternatives et complémentaires (MAC).


De la médecine traditionnelle chinoise ou moderne, à l’ayurvédique d'origine indienne, en passant par l’homéopathie, l’acupuncture ou l’hypnose, ou encore la sophrologie, l’ostéopathie, la méditation, le reiki et la phytothérapie, vous pouvez utiliser toutes ces alternatives médicales, à bon escient et sans risque !


Selon l’Ordre National des Médecins, en 2019, 4 français sur 10 ont déjà eu recours à ces formules alternatives, notamment pour arrêter de fumer, chasser le mal de dos, soigner un rhume, mais aussi dans le cadre d’insomnies, de stress ou encore de troubles anxieux.


Les MAC se disent holistiques puisqu’elles s'adressent autant au corps qu'à l'esprit ! Une des raisons pour laquelle, les français y ont de plus en plus recours ! Les pratiques sont différentes de la médecine moderne ou le malade est souvent perçu comme un assemblage d'organes et de fluides à traiter séparément, sans s'adresser au mental.


Grâce à l'imagerie médicale et au progrès en biologie on constate que tout se joue au-delà de l'organe malade. On ne peut donc pas dissocier le corps et l’esprit si on veut soigner une pathologie !


Ceci-ci dit, les médecines alternatives ne peuvent malheureusement pas soigner les maladies plus graves, comme par exemple, le cancer. Toutefois, en complément des traitements conventionnels, elles représentent un atout précieux pour améliorer la qualité de vie des patients.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 
 
X-Frame-Options: DENY